top of page

Le Kin-Ball, un sport méconnu

Connaissez-vous ce sport peu connu et d’où viennent ses orgines? Tout à commencé au Québec, en 1987, lorsqu’un professeur d’éducation physique, pour motiver ses élèves à faire de l’activité, développa ce sport. Il s’allia avec la compagnie OMNIKIN pour réaliser son idée. Grâce à ses efforts, l’enseignant réussit à ce que le Kin-Ball devienne un sport officiel.


Comment fonctionne le Kin-Ball?

Le Kin-Ball est un jeu coopératif. Sur le terrain, il y a trois équipes de quatre joueurs nommés « cellule ». Chaque équipe possède une couleur (bleu, gris ou noir). L’équipe en possession du ballon doit l’envoyer à l’équipe avec le plus haut pointage, mais il est important pour le frappeur de crier « OMNIKIN » et de nommer la couleur de l’équipe à qui le ballon sera envoyé. Si cette équipe attrappe l’immense ballon (1,22m de diamètre), le jeu continue. Si l’équipe ne réussit pas à saisir le ballon avant qu’il ne touche le sol, les deux autres équipes remportent un point. Le jeu se déroule très rapidement. Il faut donc toujours être à l’affut et actif. Le jeu compte trois périodes de sept minutes chacunes. L’équipe gagnante est celle qui à récolté le plus grand nombre de points à la fin des trois périodes. Le Kin-Ball est un excellent jeu car il est accessible à tous. Il n’est pas nécessaire d’être un athlète pour y jouer. Le Kin-Ball s’adresse à tous dès l’âge de huit ans. Les forces de chacun (ex. vitesse, puissance, agilité, stratégie) sont mises en valeur dans ce jeu de coopération mettant en priorité l’esprit d’équipe.



Le saviez-vous?

Le mot OMNIKIN vient de deux mots grecs. Le mot «OMNI» signifie tout ou toujours et le mot «KIN» signifie l’homme en mouvement. Si on fusionne les deux mots, cela donnerait environ «l’homme toujours en mouvement». Cela fait du sens puisqu’au Kin-Ball, nous sommes toujours en mouvement. Aussi, saviez-vous que le Kin-Ball est une activité parascolaire au primaire depuis quelques années?

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Maman

Comments


bottom of page